21/12/2006

 

 

Chemin de Lune

Chemin de Plume 

En illustration et en réponse au comm. de Fark

 

4378117-md

 

The shadow Maker – Al Magnus

 

 

 

21:32 Écrit par crysalidea dans Général | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook |

20/12/2006

 

 

 

4355090-lg

 

Pour toi ce soir

La lune était pleine

Et mangeait tout le ciel

 

Petite fille aux yeux bruns,

Croyais-tu vraiment que je ne verrai pas que ton regard avait ravi toutes les étoiles de la voûte céleste et que ce grain de lune accroché à ton oreille échapperait à mon attention ?

 

J’ai aimé ce bonheur tout simple dans les frimas silencieux de l’obscurité…

 

Comme j’aime te voir vivre !

 

 

 

21:57 Écrit par crysalidea | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/12/2006

né quelque part - Maxime Leforestier

 
5297401-md

 

On choisit pas ses parents,
on choisit pas sa famille
On choisit pas non plus
les trottoirs de Manille
De Paris ou d'Alger
Pour apprendre à marcher
Etre né quelque part
Etre né quelque part
Pour celui qui est né
C'est toujours un hasard
Nom'inqwando yes qxag iqwahasa

Y a des oiseaux de basse cour et des oiseaux de passage
Ils savent où sont leur nids, quand ils rentrent de voyage
Ou qu'ils restent chez eux
Ils savent où sont leurs œufs

Etre né quelque part
Etre né quelque part
C'est partir quand on veut,
Revenir quand on part

Est-ce que les gens naissent
Egaux en droits
A l'endroit
Où ils naissent

Nom'inqwando yes qxag iqwahasa

Est-ce que les gens naissent Egaux en droits
A l'endroit
Où ils naissent
Que les gens naissent
Pareils ou pas

On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille
On choisit pas non plus les trottoirs de Manille
De Paris ou d'Alger
Pour apprendre à marcher

Je suis né quelque part
Je suis né quelque part
Laissez moi ce repère
Ou je perds la mémoire
Nom'inqwando yes qxag iqwaha.sa

 

 

 

Je n’avais plus écouté depuis longtemps… et je me demandais où donc est  ma mémoire...

10:23 Écrit par crysalidea | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

04/12/2006

december rain

5176889-md

 

Sans bruit, je cueille les larmes du ciel qui traversent la terre, la nourrissent, suivent leur cours en éternel recommencement. Je bois la transparence de sa force paisible et la sens ruisseler, fidèle à son destin. L’eau coule de source et, malgré les méandres, mon chemin aussi.

10:15 Écrit par crysalidea | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |