29/10/2006

démasqué

 

Illusoire masque de nacre

Dévoile plus qu’il ne cache.

Âme à  nue sur le bord des paupières

Yeux d’étoiles et de comètes

Strates de lumières et d’éclat

Ou  ressac des larmes

Qui serpentent en veines roses

Dans le roc du temps.

Les crayons de la vie

Comme des vagues en furie

Dessinent en touches scarifiées

Les suppliques silencieuses

Des prunelles de verre

Dans les grands trous béants.

 

3920062-md

 

 

Masque qui brise les énigmes,

Invisible embarcadère

Dans l’essence du regard,

Peinture du vivant…

 

 

 

 

 

12:33 Écrit par crysalidea | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

Masque Nous portons tous un masque, visible ou pas, et certains en portent même plusieurs et ce n'est pas toujours ceux que l'on croit.
Pour l'instant, je porte le masque de la tristesse et ce masque ment parce qu'il ne reflète pas l'état dans lequel se trouve mon coeur, ce masque est gris et lisse alors que mon coeur est en charpie, saignant d'une blessure plus profonde que je ne l'aurais cru. Peut-être est-ce là le principe même du masque, travestir la vérité et cependant, le regard, lui, n'est pas caché par le masque et le regard ne ment pas, quand la peine est là, il ne brille pas du même éclat que quand c'est la joie.
Certains qui sont bons acteurs, ceux-là même qui portent plusieurs masques, parviennent à faire croire que le gris c'est du bleu et à force de jouer, ils finiront par être démasqués et leur petit jeu ne prendra plus, mais je m'égare, excuse-moi.
A bientôt doux Papillon, bisous

Écrit par : Kardream | 29/10/2006

Bonjour Crys Masque ou pas,je te souhaite de passer une merveilleuse semaine.
Bisou jazzy.

Écrit par : DUKE | 30/10/2006

Bas les masques Les masques sont des objets à opacité variable, celle-ci dépendant de la personne- du latin "per sonnare" signifiant sonner à travers et s'identifiant au masque antique- qui s'y confronte.

Ce sont des gardes du coeur disant "regarde moi mais ne me vois pas", par contre celui qui y parvient peut alors dévorer l'apparence, s'accaparer ce qui se cache derrière. Le masque à ce moment devient l'inverse de ce qu'il est au départ, il devient un amplificateur d'invisible, un projecteur de non-vu, un prospecteur de secret.

La vérité dans les yeux, sa cause dans l'âme, le vide de son inexistence happant le temps n'existant pas plus que lui... tout est illusion relationnelle entre masques jusqu'à ce que ceux-ci ne tombent de deux côtés et laissent entrevoir le fil reliant les identités dévoilées, abandonnées, croisées.
Bas les masques, mon doigt est sur ta joue, sur la chair de ta liberté.

Écrit par : Banur | 31/10/2006

Sommes nous masqués sur nos blogs ? On pourrait se le demander, mais au fond, ne nous dévoilons-nous de par nos écrits, nos moments de fragilité ou de force...
Mais derrière chaque texte se cache un masque, celui de l'inconnu car il demeure virtuel... Des mots, des phrases, mais point de visage... Reste l'mmatérialité de l'être qui s'exprime. Et s'il y a première rencontre réelle, comment déterminer si masque il n'y a encore ?
Très cordialement.
Jean-Pierre

Écrit par : Jean-Pierre | 01/11/2006

Sidéré ! Sidéré par la force et la beauté des mots malgré la douleur qu'ils sous-entendent !!!!
Bravo... Désolé si je passe peu faute de connexion.
Bisous à bientôt.
Jef

Écrit par : quarkenciel | 03/11/2006

C'est sous un nouveau masque que je viens te faire un ptit coucou. Le masque nous fait penser à beaucoup de choses. Il y a tant et tant à découvrir à celui ou celle qui prendra la peine de l'enlever délicatement de nos visages.
Sur mon nouveau blog, je fais un peu de pubs pour les blogs des ami(es)s. A bientôt. Bises

Écrit par : jicé | 03/11/2006

hummmm joli! joli! joli!

Écrit par : jim | 04/11/2006

bonjour tres jolie texte et photo...
une merveilleuse journée...
COEURDENFANT
http://coeurdenfant.skynetblogs.be

Écrit par : COEURDENFANT | 06/11/2006

C'est beau chez toi. Quand reviens tu nous régaler d'autres fruits de ton imagination.
A bientôt.
Fark

Écrit par : Fark | 08/11/2006

coucou papillion Les masque jouent un grand rôle dans la vie! Pourquoi les deux masques symbole du theatre, pour les paroles "laisser tomber son masque", "démasquer"...etc. On en portent tous, que l'on le veuille ou non. Il y en à qui le porte à mauvaise fin, il y à ceux qui le porte pour pas encombré les autres (e.g. tristesse) et j'en passe. Bon ma volatile préférée je te fait un gros "mützi" et plein de küschien

Écrit par : cocoli | 14/11/2006

Suaves mots... Suaves mots, qui lèvent un coin du voile...
Ne faut-il pas un regard parfois pour voir derrière les masques ?
Bravo pour ce texte poétique de toute beauté.
Bisous
Jean-François, heureux de retrouver une connexion, mais très occupé !!!! Je pars quelques jours... Bon courage.

Écrit par : quarkenciel | 14/11/2006

Les commentaires sont fermés.