25/08/2006

 Roger Munier

 

 

 

Une miette dans les dessins du tapis, un objet dérangé, à une place incongrue, un bruit non identifié, cela trouble heureusement le paysage ordinaire, cela suffit parfois à l’humble illumination.

 

20:26 Écrit par crysalidea | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

.... Une odeur peut aussi avoir cet effet. Ou même seulement une pensée.
Les héliotropes me rappellent la Bourgogne, plus particulièrement les terrains plantés de ces fleurs, que l'on appelle aussi soleil, juste à côté de la maison de l'aîné des frères de ma mère. C'était en septembre 1997. Depuis, les terrains ont changé de propriétaire et les héliotropes ont été remplacés par des constructions. Tout, en ce qui concerne le côté matériel des choses, est amené à disparaître un jour ou l'autre.
Bonne soirée, à bientôt douce Butterfly, bisous

Écrit par : Kardream | 25/08/2006

Les commentaires sont fermés.