17/02/2006

 

 

 

 

 

J’entends une voix intérieure qui n’est pas la mienne,

Elle me pénètre doucement… je sais que je l’attendais

Sur le fil de l’invisible, elle étire ses ondulations feutrées,

Chasse l’ombre de mes ignorances, déchire le voile de la solitude

Je devine son message dans les ondes mordorées, je lui souris…

 

Au réveil, j’ai trouvé une étoile sur mon oreiller…

 

 

10:41 Écrit par crysalidea | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

et ce sourire... brille dans son coeur bien plus fort que l'étoile encore

Écrit par : Banur | 17/02/2006

In-visible ....
Le visible ouvre nos regards sur l'invisible.

Anaxagore

Écrit par : Milko | 18/02/2006

Les commentaires sont fermés.