07/02/2006

 

Femme nue regardant son propre corps - Dali

 

 

Vois, je sculpte de mes yeux

 

 

Et ta main sur ma bouche

Et ses lignes de vie

Nervures de ta sève

Qui irriguent mes sens

Dans l’empire de tes mots

 

 

 

13:11 Écrit par crysalidea | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Ton empire... Quel choix original et parlant en même temps pour l'image...
tu sculptes de tes yeux dans le plus beau matériau, la plus délicate de toutes les représentations... lignes de vie subjuguées par ce divin contact, nervures à jamais marquées devant tant de pureté.... et un empire de mots dont tu dois sans aucun doute être l'impératrice...
Qui ne voudrait règner sur un tel empire?...
a très bientôt anthyllide

Écrit par : Banur | 07/02/2006

Sculpter Sculpter par le regard une autre réalité. Les lignes de vie, des nervures dont la sève irrigue les sens, la main telle une feuille caressant le visage et dont le liquide vital trace ses mots dans le champ de la vision, comme un rayon de lune dans l'espace de la nuit.
Bonne aprem douce Butterfly, bisous

Écrit par : Kardream | 07/02/2006

Sculpter, dessiner, peindre de ses yeux...et le résultat est souvent plus vrai que nature....Bisous

Écrit par : jicé | 07/02/2006

superli... ...ça me plaît cela...
Concernant Béjart j'avais entendu de sa réputations dure.... mais le ballet c'est un art straignant et sévère (pourquoi tu crois que j'ai arrêté (après 12 ans de ças... pas pour moi les tons haussés, et les excercises ça va un moment les 1.2.3. demi-plié.. tête haute hop) Passe une bonne journée ma jolie... gros bisous

Écrit par : cocoli | 08/02/2006

Les commentaires sont fermés.