20/01/2006

ondes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel est donc le secret de la nuit

 

Pour qu’au coeur des ténèbres tout bascule ?

 

Là seulement tu te laisses aller,

 

Corps et esprit déployés dans ses ondes de silence.

 

Quand tombe le rideau noir,

 

Nus les pensées et les mots,

 

Dans les couloirs dérobés que le jour

 

N’ose pas découvrir…

 

Faut-il le noir de jais pour que tes yeux puissent voir ?

 

Tous les sens en éveil, quand sombre l’obscurité,

 

Nus les regards et les gestes…

 

Les parois de la nuit ont effacé les leurres

 

Ne restent que les silhouettes à l’empreinte distincte

 

Inhalant l’essence du magma des désirs…

 

 

 

 

 

16:00 Écrit par crysalidea | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

Le magma Plonger dedans à corps perdu, se fondre dans son coeur bouillonnant pour se délecter de l'encre de la nuit, essence boutant le feu à la raison.
Bonne soirée Butterfly, bisous

Écrit par : Kardream | 20/01/2006

derrière le rideau... les oscillations Quel est son secret en effet pour que quand plus rien ne vibre au dehors, l'intérieur se réveille comme un songe qui sommeille? quelle est cette énergie que comprend la caresse du soir quand tombe le léger rideau traçant une ligne invisible entre bruit et silence, lumière et obscurité?
pourtant la vraie nature de la lumière semble se révéler quand elle n'apparaît plus, les créatures du soir, loin de rejeter la lumière, en sont tout imprégnés, comme si à cet instant seulement ils pouvaient faire ressortir celle-ci, comme si pendant tout le jour, elles l'avaient emmagasinée pour mieux la restituer par la suite. Mystérieuse alchimie que celle qui révèle la vraie couleur, celle qui le jour peut être masquée, dissimulée, alors que la nuit elle apparaît dans sa véritable forme, sans leurres , sans mensonges, seulement le son de la conscience qui se joint à celui du silence. Moment des pensées claires, affranchies de toutes les chaînes de la distraction inévitable à tout autre instant, ondes mystiques qui planent dans l'air opaque et pourtant si révélateur.
Oui j'aime les ondes de la nuit... et beaucoup s'envolent vers le même endroit, havre où mes pensées errantes trouvent refuge...
le serviteur de la nuit, le maître des ondes, celui qui te salue... celui qui t'attend... à bientôt chère anthyllide.

Écrit par : Banur | 20/01/2006

la nuit est magique...Elle permet de se dévoiler, corps et âme.... Bisous

Écrit par : jicé | 20/01/2006

. . . Corps replié dans la nuit, ta robe blanche
Caresse ta peau comme l’amant désiré
Au seuil d’un rêve érotique qui tranche
Tes gémissements en lumière écartelée !

Écrit par : Max-Louis | 21/01/2006

Bonjour Crys Je m'accroche Crys,je m'accroche.
Et je viens te souhaiter un bon WE imprégné de blues.
Gros bisous

Écrit par : DUKE | 21/01/2006

Re bonjour Oui Crys,je suis au courant,cela prouve que le jazz est toujours bien vivant.
A mon humble niveau je tente de le prouver depuis neuf mois.
Je viens de relire ton texte.C'est nécessaire,je ne suis ni Kar ni Banur,personne n'est
parfait.
J'en profite pour te donner un bisou bonus.

Écrit par : DUKE | 21/01/2006

mmm... intriguant... bisous gros xxxx

Écrit par : cocoli | 21/01/2006

re: future antérieur... pas être désolée ma belle... j'apprend, j'apprend! bisous

Écrit par : cocoli | 21/01/2006

;o) la nuit, catalyseur de tant d'émotions!!!
bisous

Écrit par : fanfan | 21/01/2006

bonjour une merveilleuse journée a toi

Écrit par : coeurdenfant | 22/01/2006

Les commentaires sont fermés.