15/01/2006

sagesse

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne suis pas intéressé par ce que tu fais pour vivre.

Je veux savoir ce qui brûle en toi et si tu oses rêver la réalisation de ce que tu portes dans le coeur.

Je ne suis pas intéressé par ton âge.

Je veux savoir si tu prends le risque de passer pour un fou au nom de l'Amour, de tes rêves et de l'aventure qu'est la vie.
Je ne suis pas intéressé à savoir quelles planètes sont en carré avec la lune.

Je veux savoir si tu as touché le centre de ta propre tristesse, si tu as été ouvert aux trahisons de la vie ou si tu es devenu endurci et fermé par peur d'une peine prochaine.

Je veux savoir si tu peux t'asseoir avec la douleur, la mienne ou la tienne, sans bouger pour la cacher, l'amoindrir ou l'arrêter.

Je veux savoir si tu peux être dans la joie, la mienne ou la ou la tienne, si tu peux danser avec ferveur et laisser l'extase te remplir complètement, jusqu'au bout de tes doigts et de tes orteils sans nous dire de faire attention, d'être réaliste et de ne pas oubier les limites de l'être humain.

Je ne suis pas intéressé à savoir si ce que tu me dis est vrai.

Je veux savoir si tu es prêt à décevoir les autres pour rester vrai avec toi-même et si tu peux supporter d'être accusé de trahison et ne pas trahir ton âme

Je veux savoir si tu peux être fidèle et donc digne de confiance.

Je veux savoir si tu peux voir la beauté même lorsque ce n'est pas tous les jours bien joli, et si tu peux sentir que la source de la vie réside en Sa présence.

Je veux savoir si tu peux vivre avec les échecs, les miens ou les tiens, et pourtant continuer à tenir debout au bord du lac en criant à la pleine lune argentée "oui".

Je ne suis pas intéressé à savoir où tu vis et combien tu gagnes.

Je veux savoir si tu peux te réveiller après une nuit de chagrin et de désespoir, de lassitude ou de douleur, et faire ce qui doit être fait pour les enfants.

Je ne suis pas intéressé de savoir qui tu es et comment tu es venu jusqu'ici.

Je veux savoir si tu peux te tenir au milieu du feu avec moi et ne pas te dérober.

Je ne suis pas intéressé à savoir ce que tu as appris, où tu l'as appris et qui te l'a enseigné.

Je veux savoir ce qui te nourrit de l'intérieur lorsque tout s'effondre autour de toi.

Je veux savoir si tu peux rester seul avec toi-même, et si tu jouis vraiment de ta propre compagnie dans ces moments de vide. "

Sage Amérindien, le Rêveur d'orient.

 

 

10:00 Écrit par crysalidea | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

.... "Je veux savoir si tu as touché le centre de ta propre tristesse, si tu as été ouvert aux trahisons de la vie ou si tu es devenu endurci et fermé par peur d'une peine prochaine". Cette phrase me touche profondément parce qu'elle reflète exactement ce qu'a été ma vie pendant 15 ans. Le besoin de me protéger d'une peine prochaine n'en est plus un, je n'ai plus cette appréhension de connaître les peines que la vie inflige. Je les ai apprivoisées et elles ne me font plus peur.
Sinon, je suis bien loin d'être sur le chemin de la sagesse. Je suis à un stade où je ne sais pas ce que je veux et où les questions qui m'assaillaient il y a quelques temps ont laissé la place à d'autres dont les réponses se dérobent comme une anguille entre mes doigts.
Quant au tigre, il fait partie de mes animaux préférés. Il peut être si paisible à un moment et si féroce à un autre.
Bonne journée douce Butterfly, bisous

Écrit par : Kardream | 15/01/2006

Ce texte pose tant de questions...Mais les réponses viendront-elles? Seront-elles vraies et sincères? C'est ce que je me pose comme question en ce moment. Bisous

Écrit par : jicé | 15/01/2006

. . . Belle comme une angoisse de nuit,
Accrochée au plafond d’une âme,
Telle une lanterne secouée par les cris
Telluriques des questions, tu t’enflammes !

Écrit par : Max-Louis | 15/01/2006

tant de chemin... pour rejoindre cette sagesse si profonde...
Serai-je un jour à même de satisfaire à ces préceptes?....
Sans doute toute la richesse d'une vie est-elle rassemblée-là... et encore tant de route devant moi... devant nous si nous nous posons ces questions...
Mais je dois me les poser, pour avancer, toujours...
Merci Cris.. de si bien les formuler...

Écrit par : pierre de lune | 15/01/2006

... ces mots ne sont pas de moi... j'aurais aimé pouvoir les formuler, car le faire, signifie que déjà, de nombreux chemins se sont éclairés...
Je n'ai fait que croiser ce texte...

Écrit par : crysalidea | 15/01/2006

et le long de ma joue... coula une larme... je crois que tu sais pourquoi

Écrit par : Banur | 15/01/2006

Bonjour Je t'ai envoyé un mail. J'espère que tu l'auras.
Bonne journée Butterfly, bisous

Écrit par : Kardream | 16/01/2006

savoir.... La soif de connaître l'âme de quelqu'un et s'y entremêler...
(le risque c'est de nous y noyer)
Je ne sais pas si tu me suit là... mais moi je me comprends et ça fait du bien de l'exprimer..
gros bisous

Écrit par : cocoli | 16/01/2006

Bonjour Crys Que de questions posées.Qui peut rester seul(e) avec soi-même ?
Bonne semaine Crys,baignée de douceur.
Bisous

Écrit par : DUKE | 16/01/2006

Cette photo ... ... j'aurais bien aimé la faire.

Bisous.
Yvon.

Écrit par : Yvon | 16/01/2006

tigre blanc... J'avais pas vu ça hier... j'adore la peinture chinoise.... l'expo c'est à quelle date?? gros bisous et bonne journée

Écrit par : cocoli | 17/01/2006

Bonjour Crys Tu me prêtes trop d'influence Crys.
Je ne suis qu'un humble tâcheron au service d'une de mes passions.
Bonne journée et une gerbe de bisous dukéens.

Écrit par : DUKE | 17/01/2006

Les commentaires sont fermés.