05/01/2006

 rose d'hiver

 

 

 

 

 

Dernière rose de l’hiver,

Un ourlet de crystal dans sa robe de givre

Fondu au soleil pâle de la pointe du jour

A froissé sa parure…

Mais le frisson du froid

Dans le vent malicieux a ouvert son corsage…

Le Coeur à découvert, elle rougit de plaisir

Eveil du désir…

Le calice de ses perles se tend au ciel troublé

Par la chair rosacée de ses pétales offerts…

Ils s’ouvrent comme des ailes dans la lueur charnelle

Frisson de rêve, frisson d’amour…


 

 

 

 

20:52 Écrit par crysalidea | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

coucou Je ne connais pas très bien Goethe, par contre je connais "Les Fleurs du Mal" que tu as mis dessous... doux bisous

Écrit par : cocoli | 05/01/2006

moi bécassine... J'ai compris la trad. puisque je parle l'allemand toute la journée... mais pincette que je suis j'avais pas compris ce que tu voulais dire par là... je pensé que tu voulais simplement savoir si je connaissai car c'est un texte qui te plaît.... rebonnenuit ma douce... moi je vais au lit... je suis crevée... xxxx

Écrit par : cocoli | 05/01/2006

2006 Bonne année et encore bravo pour ton blog.

Écrit par : DEFAWE PASCAL | 05/01/2006

La rose La reine des fleurs, "un ourlet de crystal dans sa robe de givre", la perfection capturée dans un écrin hivernal. Le ciel est troublé par le calice de ses perles, par le velours de sa chair.
Merci de ton comm à propos de mon dernier post, il me va droit au coeur.
Bonne nuit douce Butterfly, bisous

Écrit par : Kardream | 05/01/2006

Les commentaires sont fermés.