14/12/2005

Enfant de décembre

 

Deviens ce que tu es, fais ce que toi seul peut faire. (Nietzsche)

 

 

Déjà tu as traversé des terres arides,

Cherché des horizons bleutés dans l'étendue de paysages asséchés.

Nourri de rêves en fatras, tu as écorché tes pieds sur les pierres anguleuses,

Dans ta longue marche,  tu as scruté le ciel de minuit pour que tes yeux

S'accrochent à l'étoile qui guiderait tes pas jusqu'à l'oasis où s'acheverait ta course.

Voyageur infatiguable, ta soif de vie et de découvertes n'a eu de cesse de te pousser

Vers le puit de lumière que ton coeur apercevait, laissant l'ombre derrière toi..

Dans ta quête infinie, tu t'es nourri de musique, d'art et de philosophie...

Tes Maîtres à penser ont tracé un chemin lumineux pour que ta vie ne soit plus livrée au hasard...

Sur cette route dorée, la pluie du renouveau a lavé le sang qui avait perlé de tes blessures,

Telle un ruisseau de paix dont tu suis le courant...

Regarde, la-bàs, vois-tu sur l'océan dans le matin naissant ce voilier sur le départ?

L'appel du large est si fort qu'il va quitter son port, gonfler sa belle voile rouge

et contre vents et marées, malgré les turbulences, ne pas perdre son cap...

Que t'enivre l'oxygène et que sa force de vie coule dans tes veines tout au long du voyage...


16:10 Écrit par crysalidea | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

MAGNIFIQUE et émouvant. Tout ton amour de mère transparaît dans tes mots. Cela me touche au-delà de ce que je peux exprimer.
Bonne soirée douce Butterfly, bisous

Écrit par : Kardream | 14/12/2005

Merci ... ... de ta visite et je suis heureux de découvrir ton blog.
Il y a de bien belles images.
Et zou, dans les favoris.

Yvon.

Écrit par : Yvon | 14/12/2005

Très joli texte.. J'aime beaucoup la pensée. Bises

Écrit par : jicé | 14/12/2005

Bonjour Crys Je continue également à me plonger dans les mots ,les phrases,les textes.Je m'extrais
d'un monde assez bruyant et je découvre une autre musique.
Bonne fin de semaine et bisous bluesy.

Écrit par : DUKE | 15/12/2005

Chasseur d'horizons Toi qui a déchiré les saisons sans pour autant oublier ton nom, qui n'a cessé de fixer ce loin que l'on appelle horizon.Même quand tu avais mal aux pieds, tu as continué de marcher car tu savais que la vérité n'était point derrière, yeux avides d'aubes nouvelles et de fraîche lumière.
L'on s'écrase sur cette route si l'on a pas été bien formé mais pour cela tu n'a point du te soucier, toi qui à chaque hiver passé sous les flocons de la douleur était apaisé par les ailes du papillon protecteur.
Découvrir encore et toujours, percer les secrets que cache le jour, s'abreuver au puits de la connaissance et laver les brûlures de l'ignorance.
Grimpe dans ce navire aux fières passions et laisse ton coeur à l'artimon,
va aussi loin que le vent te mène et n'oublie pas que sous chaque ciel, le paillon soutient ta peine.

"tu as scruté le ciel de minuit pour que tes yeux s'accrochent à l'étoile qui guiderait tes pas jusqu'à l'oasis ou s'achèverait ta course", l'image est fantastique, la forme tout autant, j'implore ton talent.
Mes derniers mots sont pour toi, mère de décembre, montagne au coeur tendre, je caresse la pierre à ta surface et tu te changes en un rêve qui dans le coeur jamais ne s'efface.
A toi crysalide qui par tes couleurs fais pleurer le ciel,
à toi anthyllide qui dans chaque mot fais naître tes ailes.

Écrit par : Banur | 15/12/2005

*** j'adore ce texte, il est superbe!
bisous

Écrit par : fanfan | 15/12/2005

. . . Chair noueuse comme corps de rapace, tu es posé
Sur la cime d’une décision. Prendras-tu ton envol ?
Aujourd’hui, demain ? Resteras-tu statufié, pigé,
Dans la tourmente de tes pensées, à jamais, en geôle !

Écrit par : MoToP | 15/12/2005

Bonjour Crys Etant un homme de nuit,je suis forcément un bloggueur nocturne.
La nuit les gens sont différents,plus chaleureux,plus humains.
En un mot comme en cent je resterai un jazzy nocturne.
Et un bisouilleur invétéré,donc je te bisouille.

Écrit par : DUKE | 15/12/2005

L'envol de l'âme Ton sentiment est le bon. Le corps est éphémère et l'âme est éternelle et ce n'est que libérée du corps qu'elle peut enfin être libre totalement, débarrassé de la cruauté humaine et de toutes les bassesses que celle-ci entraîne dans son sillage.
Bonne soirée douce Butterfly, bisous

Écrit par : Kardream | 15/12/2005

Magie ... d'écriture ...
Texte passion ...
Que d'émotion.
Jean-Pierre

Écrit par : L'esthète | 15/12/2005

Les commentaires sont fermés.