17/11/2005

 Passage

Arbre à l’écorce meurtrie

Lisse et rugueuse à la fois

Patinée par le temps et les hivers passés,

Les trous noirs de tes blessures,

Cicatrices béantes dans les veines de ta fibre

S’offrent, invitation à plonger au Coeur de ta matière...

Voyage au centre de ta mémoire centenaire

Dans les courbes serrées de ta chair

Ton souffle inquiétant, tel un cri de détresse,

Cogne à mes oreilles, écho sinistre

Asphyxié par le mal qui te ronge…

J’éffleure la peau de ta sagesse

Je sens la chaleur de ton sang, tendre caresse,

Contact charnel qui me dit que tu vis,

Tu me berces dans le creux de ta douceur,

Mon corps s’inscrit dans ta tendresse,

S’abandonne dans tes veines claires qui me drapent…

La peur sourde de ton abîme proche m’envahit,

Les averses de pluie chaude ne viendront plus

Recouvrir ta canopée de lumière dorée...

Arbre de vie et de plaisir au port triomphant

Point de renontre du ciel et de la terre…

Traitrise de l’homme, pourquoi?




14:25 Écrit par crysalidea | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

coucou tu vas bien? je me suis mis sur msn... (passé toute la soirée à m'énerver à voire comment ça marche... pas encore trouvé apart pour les images... j'ai acheté le casque skype... ben voyons... il faut que je trouve comment ça marche aussi... peutêtre dans 10 ans... j'aurai mis tout ça au point..
(pour dire que j'étais secretaire de direction... mais nouc'était Lotus123,
Excel... etc... reuters et j'en passe... m'ai internet beuh... mais je n'abandonne pas si facilement... Je te fait un gros bisous, cocoli

Écrit par : cocoli | 17/11/2005

remoi Au faite... je suis àrrivée à me mettre un nouvelle anti-virus aujourdh'ui.. toue seule comme une grande... hihi (pas de virus mais il parait que
j'avais un espions (hein... ça devient du James bond tout ça franchement)
rebisous

Écrit par : cocoli | 17/11/2005

reremoi ouaaaiiiiis! J'ai reussi enfin à installé la messagerie msn pour blager...
(bon j'ai pas encore utilisée... peutêtre pas sautiller trops vite... mais
je t'ai mis sur ma liste de contact moi c'est lacocolina@msn.com
biissssous

Écrit par : cocoli | 17/11/2005

. . . Nous pourrions penser que l’orage est le bourreau
De cet arbre centenaire et non l’homme, l’acteur
De toute déchéance sur cette Terre d’accueil bonheur
D’inviter la Vie à s’étendre, tel un bienfait sur son dos !

Écrit par : MoToP | 17/11/2005

Bonjour très joli texte...Amitié

Écrit par : jicé | 17/11/2005

Arbre ... Plus fort que l'homme
Plus longue vie
Plus viril aussi
Pour autant que ledit homme ne le détruise pas ...
Ce texte est empreint de vérité criante !
Très beau ...
Jean-Pierre

Écrit par : L'esthète | 17/11/2005

Les arbres l'indispensable poumon de notre planète. L'arbre puise sa force au creux même de la terre nourricière et nous la transmet lorsqu'on entre en contact avec lui. Très belle description de communion avec la nature, que l'homme n'a de cesse de bafouer au nom du sacro-saint profit. C'est une erreur qui va se payer très cher.
"Cicatrices béantes dans les veines de ta fibre", l'image de l'arbre blessé prend vie dans le film de mon imagination, je peux voir les stigmates sur l'écorce.
Ce que tu écris est toujours tellement imagé et profond que je viens voir souvent si tu as mis un nouveau post.
Bonne soirée, bisous

Écrit par : Kardream | 17/11/2005

Contre la peau des arbres... "Contact charnel qui me dit que tu vis", c'est bien vrai la vie ne se résume pas à ce qui nous est semblable.Ecouter les histoires millénaires en frôlant la peau d'un arbre, s'imprégner de sa sagesse et de son expérience.Les arbres pleurent dans la nuit tout comme la Terre leur mère, l'homme dans sa majorité n'entend malheureusement pas ces cris.
A bientôt papillon

Écrit par : Banur | 17/11/2005

... C'est vrai que t'as une sacrée plume...
Sans pour autant être folle...

Écrit par : Gaëtan | 17/11/2005

Les commentaires sont fermés.