10/11/2005

I started a dream...

Ne voyez vous pas comme il est triste cet oiseau blanc


Ni le bleu du ciel ni le bleu de la mer ne


Déteignent sur lui


Qui flotte dans le vent...

Combien de monts, combien de fleuves faudra-t-il franchir

 

Pour ce pays où finit la tristesse


Aujourd'hui encore, ah, partons...


 
Wakayama Bokusui


17:06 Écrit par crysalidea | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*. Joli mais tristounet ...
Bisous.
Jean-Pierre

Écrit par : Jean-Pierre | 11/11/2005

dis dis tu me donneras l'adresse??????

Doux bisous et à bientôt douce crys

Écrit par : eyes | 11/11/2005

Do not dream for two You just have to believe in you..
And perhaps your dream will come true...

But keep in mind, some injuries can't be healed

Écrit par : White bird | 11/11/2005

rejoindre... le pays où finit la tristesse sans se brûler les ailes... et le penser si fort que l'envol en devient inconscient..

Écrit par : pierre de lune | 11/11/2005

/*/ Jolie plume.
Avec un sourire incertain et du blanc autour.

Merci pour ton passage.
Je reviendrai (aussi).

Écrit par : raf/chien_de_lune | 11/11/2005

Les commentaires sont fermés.