26/10/2005

La rencontre



Fouler le territoire de l'invisible
Sentir à travers le rideau de l'ombre rouge
Les ondes caressantes des rêves intimes
Déchiffrer les calligrammes de mes secrets
Eclats de mes pensées inavouées
Sculpter dans les veines de la nuit
Le visage de la rencontre
Trésaillir sous la douceur de tes mains
Hors du temps, hors du courant qui m'entraîne
Frissonner sur les ailes du vent
Par son doux frôlement comme un baiser volé
Se laisser emporter et contempler la vie



22:27 Écrit par crysalidea | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Bonsoir chère Madame. Waw!!!beau ,très beau ce texte.Trésaillir,frissonner,quel programme!!!
Bonne nuit,de doux rêves et.....un bisou

Écrit par : DUKE | 26/10/2005

Lire... Et relire
Checher à comprendre
Se laisser envahir...
Laisser s'échapper un soupir...
Laisser apparaître un sourire...
Et se dire...
Que certains rêves peuvent unir...

Écrit par : ... | 27/10/2005

coucou entre la poésie de kardream, les paroles de pierre de lune et tes
mots poétique à toi... ça fait fondre.... je t'embrasse tres fort
papillon, cocoli

Écrit par : cocoli | 27/10/2005

Cette rencontre résonne comme un abandon de soi-même. La nuit pour seul témoin de cet abandon qui signe une forme de délivrance. En ce qui concerne le fait d'avoir des racines, je peux dire que c'est quelque chose de très fort pour certaines personnes et pour d'autres, cela n'a aucune importance. Personnellement, quand je retourne à l'endroit où je suis née (Halle, à 15 km de Bruxelles), il se passe quelque chose que je ne saurais pas décrire. Cela peut paraître bizarre, mais quand je vais dans la région où ma mère est née (Dijon, Bourgogne), j'ai la sensation de revenir chez moi alors que je n'y ai jamais vécu. C'est très curieux.
Bonne après-midi, bisous

Écrit par : Kardream | 27/10/2005

BRAVO PAPILLON RE: SUNNY SUNMY DAYS--- LE SOLEIL A PERCE... TEMPIS POUR LES
RECETTES POUR L'INSTANT MOI JE ME TIRE DEHORS YOUPIE.....
merci de m'avoir envoyer ce rayons... gros calinous, cocoli
(here comes the sun... blah, blah. etc) (bon ça veut aussi dire que
je doit prendre mon balais pour enlever le tapis de feuilles.... et oh
ce que je gigne dehors j'en ai pour toute une heure... kisslis

Écrit par : cocoli | 27/10/2005

Vraiment surprenant de venir ici... Lire tes posts, lire les comms... Moment hors du temps...
Bisou

Écrit par : Fléa... | 27/10/2005

transporté... Le monde d'Arthur, monde fascinant s'il en est un, c'est mon domaine de lecture favori, content si tu as été transportée en lisant ces quelques lignes. Je le suis moi aussi en lisant les tiennes, je nage dans les vaisseaux
sauvages "des veines de la nuit" transporté et passioné par la sculpture de tes mots, je m'accroche fermement aux ailes du rêve: celui que tu distilles en écrivant. Quant à tes racines, le papillon n'en a guère, il n'a que des ailes.

Écrit par : Banur | 27/10/2005

Et contempler la vie Celle qui nous donne envie
Envie d'aimer la vie
Sans que rien de beau ne dévie
Tu as l'art d'écrire avec richesse ...
Jean-Pierre

Écrit par : Jean-Pierre | 27/10/2005

Les commentaires sont fermés.